Demande de subvention : les bonnes démarches

Demande de subvention

Les porteurs de projets sportifs qui souhaitent bénéficier des subventions de l’État et des organismes publics doivent constituer au préalable un dossier, dûment complété, et remis aux organismes dédiés. L’obtention de subventions est toutefois soumise à certaines conditions. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer.

Qui est éligible ?


Pour bénéficier d’une subvention, il faut être une association déclarée. Les organismes dédiés demandent bien souvent à vérifier les comptes et les statuts pour s’assurer que les activités de l’association sont à jour. Il est donc intéressant de numériser tous les documents afin de pouvoir les envoyer facilement en pièces jointes à la demande de subvention. La subvention devra par ailleurs être utilisée à titre d’intérêt général. En ce qui concerne les entités dédiées, la demande pourra être déposée auprès de la Mairie, du département (Conseil général), du Conseil régional ou encore du Centre national pour le développement du sport (CNDS). Chacune de ces sources de financement a son propre domaine de compétence, ce qui fait qu’il est nécessaire de s’informer avant de se lancer.

Comment obtenir une subvention ?

Avant d’élaborer la demande, il faut déjà identifier l’organisme à qui adresser la requête et évaluer le montant auquel on peut prétendre. Il faudra également connaitre les conditions d’obtentions et les obligations qui incombent au porteur de projet. Il est intéressant de rappeler que les subventions sont généralement octroyées par l’État et les collectivités territoriales dans le but de soutenir une formation ou une activité d’intérêt général. Ce sont ces derniers qui déterminent le budget à accorder au demandeur. À noter que seules les associations et entreprises déclarées peuvent bénéficier des aides de l’État et pour continuer d’en bénéficier, il faudra renouveler la demande chaque année. Il revient ensuite aux organismes publics d’étudier chaque demande et d’y répondre en fonction des moyens dont ils disposent.

Demande de subvention : les bonnes démarches